SCPI et assurance-vie : comment faire le bon choix ?

L’assurance-vie est un moyen de se constituer une épargne et une source de revenus annexes à moyen et long terme, un procédé particulièrement prisé des français. Selon les dernières données disponibles, l’assurance-vie représenterait 40% de l’épargne nationale, soit plus de 1700 milliards d’euros en mars 2019. Parallèlement, les experts du secteur financier constatent un recours de plus en plus fréquent à un investissement via SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Ce dispositif permet à un particulier de placer de l’argent dans une société, laquelle va ensuite utiliser cet apport de fonds pour investir dans des biens immobiliers. Mais, si vous hésitez entre ces deux options, sachez qu’il est possible de loger des parts de SCPI dans une assurance-vie, afin de bénéficier de certains avantages fiscaux.

Assurance-vie et SCPI, l’alliance gagnante ?

Le contexte actuel de l’immobilier étant favorable aux particuliers à de nombreux égards, notamment grâce à de très faibles taux d’emprunt et à une législation désormais plus souple, de nombreux français peuvent être tentés d’investir. (records au printemps 2019, certains contrats à moins de 1,3 % d’intérêts).

Le placement en SCPI s’avère lucratif -jusqu’à 7,91% de rendements auprès de la société Corum XL-, et pratique pour le souscripteur, ce dernier déléguant entièrement les aspects relatifs à la gestion, la location et l’entretien des biens immobiliers dans lesquels la SCPI investit à sa place. Cependant, ce type de placement est également soumis à des taxes parfois très fortes, qui peuvent représenter pratiquement la moitié des gains réalisés. C’est ici que l’assurance-vie va vous permettre de réduire les prélèvements et ainsi profiter pleinement des retours sur vos investissements. En effet, lorsque les parts en SCPI sont incluses dans un contrat d’assurance-vie, elles bénéficient de la fiscalité avantageuse de ce même contrat, et les taxes ne s’appliqueront dès lors plus que sur les retraits de fonds.

Vous avez tout intérêt à conserver votre mise et laisser passer le temps ; au bout de 8 ans, vous aurez droit à un abattement de 4600 euros sur les gains, qui passera à 9200 euros dans le cas d’un couple, et la plus-value sera taxée à 7,5%, un chiffre raisonnable. Vous pouvez en outre retrouver sur le site scpi-8.com tous les détails relatifs à la fiscalité des SCPI dans le cadre de l’assurance-vie. Un dernier conseil : avant de souscrire à une assurance-vie, vérifiez toujours quelles SCPI sont disponibles en association.

Quelle SCPI choisir pour son assurance-vie ?

Si les avantages de l’association entre assurance-vie et SCPI vous ont déjà convaincu, vous chercherez très rapidement à déterminer quel cjoix scpi assurance vie sera le plus intéressant pour vous, au niveau du rendement.

Un grand nombre de spécialistes tiennent à préciser que la plupart des contrats d’assurance-vie ne proposent qu’un choix souvent restreint de SCPI, et que de plus, ils imposent des frais plus ou moins nombreux, qui peuvent alors venir limiter vos bénéfices. Un certain pourcentage est fréquemment prélevé sur l’entrée, mais aussi sur les versements, ainsi que sur la gestion du dossier, cette dernière pouvant enlever de 0,5 à 1% à votre pourcentage d’intérêts, reversé par la société qui gère votre placement. Pour ce qui est des avantages fiscaux, vous noterez enfin que les parts de SCPI vendues dans le cadre du contrat d’assurance-vie bénéficient d’une réduction des frais d’entrée.

Néanmoins, ce choix scpi assurance vie limité ne signifie pas que vous n’aurez accès qu’à des contrats bas de gamme, avec des bénéfices calculés au rabais. Par exemple, la société Interpierre est considérée comme une SCPI classique et fiable, qui présente des rendements légèrement supérieurs à la moyenne (5,26%), grâce à des investissements portant sur les bureaux professionnels. Interpierre a par ailleurs été nommée SCPI de l’année en 2018, dans la catégorie à taux variables sur 5 ans. La majorité des SCPI sont axées sur des offres de locaux à destination des entreprises, cependant, il existe aussi des sociétés qui s’intéressent davantage au logement proprement dit. Un comparateur en ligne vous aidera à faire votre choix, en fonction de vos préférences et des perspectives financières proposées par ces différents organismes.

En ce qui concerne les assurances-vies, une offre en particulier semble émerger du lot ; il s’agit du contrat Netlife de Spirica, filiale du Crédit Agricole, qui est recommandé par plusieurs sites de référence. Le point fort de Netlife est de vous garantir de l’absence de frais d’entrée, d’un versement initial de seulement 1000 euros, et d’un choix parmi une vingtaine de SCPI, dont 17 à taux variables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *