Rénovation écologique et rachat de crédits

Les rénovations écologiques réalisées grâce à un rachat de crédit immobilier se font aujourd’hui de plus en plus nombreuses, bien que le coût des installations reste relativement cher. Effectivement, les propriétaires intéressés par cette démarche écologique pour « habiter mieux » n’ont pas toujours fini de rembourser leur prêt immobilier. Pour votre information, découvrez à peu près ce que ce genre de travaux peut vous coûter et comment le regroupement de crédits peut vous permettre de financer un tel projet.

Le coût d’une rénovation écologique

Pour la plupart des cas, l’économie d’énergie reste la principale motivation qui pousse les consommateurs à envisager des travaux de rénovation écologique. Dans tous les cas, cela reste un acte citoyen, car il contribue à la sauvegarde de l’environnement en luttant contre le réchauffement climatique. Il faut savoir que ce type de travaux coûte relativement cher à la réalisation, mais est très rentable sur du long terme. En effet, non seulement vous réduisez vos factures de chauffage et d’électricité, mais avec une installation assez importante, vous pouvez même revendre de l’électricité.

Les travaux écologiques ne sont pas toujours de gros travaux, mais nécessitent tout de même une somme non négligeable. En effet, il n’y a pas que les panneaux solaires et les éoliennes. Vous pouvez par exemple installer des systèmes d’ouverture mieux isolés, notamment des fenêtres à double ou triple vitrage pour une isolation thermique et phonique. Vous pouvez également installer une pompe à chaleur pour le chauffage ou recourir à la géothermie. Bref, les options sont nombreuses et le coût dépend du type d’installation que vous choisissez d’installer. À titre indicatif, le prix des  isolations thermiques commence à 50 € par m².

Financer les rénovations écologiques grâce au rachat de crédit travaux

L’État et les Collectivités territoriales encouragent vivement ce genre de travaux de rénovation et contribuent à leur développement grâce à un accompagnement social, financier et technique. Les rénovations et autres installations écologiques bénéficient en effet (et entre autres) d’un régime fiscal avantageux (crédit d’impôt), d’aides de l’ANAH (allocation de solidarité énergétique pour les ménages modestes, par exemple), ou de subventions régionales ou d’un prêt à taux zéro, car il existe effectivement des prêts spécifiques pour certains travaux écologiques. Toutefois, si vous n’y êtes pas éligible et, surtout, si vous ne pouvez plus contracter d’emprunt supplémentaire, car les mensualités des prêts que vous avez sont déjà bien élevées, faites appel au rachat de crédit immobilier ou travaux selon les distinctions faîtes par les établissements de crédit spécialisés qui proposent diverses formules.

Cette restructuration financière réservée aux propriétaires et accédants à la propriété, le plus souvent utilisée pour corriger un endettement excessif, peut également servir à financer un projet dans deux cas :

  • lorsque votre taux d’endettement a atteint son niveau normatif (à peu près le tiers de vos revenus disponibles) et que les établissements de crédit refusent de vous accorder le crédit de trop qui déséquilibrerait votre budget ;
  • lorsque, tout en ayant un taux d’endettement satisfaisant, vous ne désirez pas l’augmenter pour ne pas devoir réduire votre train de vie.

Le rachat de crédit vous permet de regrouper tous vos crédits en cours (ou une partie de vos crédits si vous souhaitez effectuer un rachat de crédit partiel et que c’est possible) au sein d’un prêt de substitution (on dit aussi « de restructuration ») et d’étaler sa durée de remboursement sur une durée plus longue pour alléger les mensualités et/ou dégager une capacité de financement sans alourdir ces dernières. Actuellement, les taux d’intérêt du crédit immobilier sont historiquement bas. C’est le moment d’en profiter, surtout si le taux d’intérêt de votre prêt immobilier est plus élevé. C’est un plus pour vous, car vos attentes sont plutôt dirigées vers la trésorerie, une somme qui vous permettra de concrétiser les travaux de rénovation écologique que vous projetez. Ainsi, ce financement bénéficiera d’un taux très avantageux.

Le rachat de prêt immobilier exige une garantie financière. Elle peut consister soit dans une hypothèque conventionnelle qui se substitue à celle du prêt immobilier consolidé dans l’opération, soit dans un cautionnement mutuel.

Au regard du Code de la consommation, un tel prêt de restructuration est considéré comme un rachat de crédit immobilier bénéficiant des protections légales y afférentes, dès lors qu’il comporte au moins 60% de part immobilière. En deçà, il est considéré comme un regroupement de credit consommation et relève du régime du crédit à la consommation. La notion de garantie financière n’entre pas en jeu.

À noter qu’avant de soumettre une telle demande de réaménagement de crédit, il est plus judicieux de sélectionner préalablement les entrepreneurs pour avoir une idée concrète du prix de vos travaux de rénovation écologique, donc du montant du financement à inclure dans l’opération. A partir de là, sélectionnez un Intermédiaire en Opérations de Banque et Services de Paiement (IOBSP) membre de l’Association Française des Intermédiaires Bancaires en Consolidation de Crédits (AFIB-CDC) sur Internet. Ce professionnel indépendant, mieux connu sous l’appellation de « courtier en rachat de crédit », réalisera pour vous, gratuitement et sans le moindre engagement, des simulations chiffrées qui vous permettront d’y voir plus clair pour choisir la solution la mieux adaptée à votre situation et à vos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *