La défiscalisation immobilière : comment et pourquoi ?

La défiscalisation immobilière est un système permettant aux particuliers de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’acquisition d’un bien immobilier. Le gouvernement souhaite avec cette mesure encourager les particuliers à investir leur capital dans l’immobilier.

Qu’est-ce que la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière bénéficie des avantages de la loi Pinel. Elle prend place quand un particulier achète un bien dans le but de le louer. Elle ne concerne donc pas la résidence principale. On appelle cela un investissement locatif. Pour inciter les particuliers à entrer dans l’investissement immobilier, le gouvernement a mis en place ce que l’on appelle la défiscalisation immobilière. Le particulier va alors pour voir bénéficier d’une réduction sur l’impôt sur le revenu. Cette réduction correspond à un certain pourcentage de l’investissement initial pour l’achat du bien et s’effectue sur une durée bien précise. Il existe un grand nombre de lois en fonction des paramètres du bien et de l’achat. La loi Pinel, la loi Malraux, la loi Duflot, la loi Scellier, la loi Censi-Bouvard… Il est important de bien définir sa situation pour trouver la loi la mieux adaptée et pour ne pas tomber dans les pièges de la défiscalisation.

Pourquoi un gouvernement met-il en place une défiscalisation immobilière ?

Le principal objectif du gouvernement avec ces lois de défiscalisation est d’encourager les particuliers à investir. Avec une réduction sur l’impôt sur le revenu, les particuliers peuvent faire de belles économies. Ainsi, ils peuvent financer une partie de leurs travaux ou de leurs achats et investir leur capital dans des placements sûrs. C’est un bon moyen pour épargner à travers des placements pour assurer son avenir pour la retraite ou un éventuel problème financier et celui de ses proches.

La loi Scellier : rappel d’une ancienne loi

Citée plus haut, cette loi est l’une des lois qui permet une défiscalisation immobilière. C’est une mesure législative qui a été mise en place en 2008 et a pris fin en 2014. L’objectif de la loi Scellier était de remplacer les lois Robien et Borloo pour soutenir l’investissement locatif. Elle permettait une réduction d’impôt d’à peu près 25% du montant total du bien acheté dans une limite de 300 000 euros. Cette loi prenait effet sur un engagement de location sur un minimum de 9 ans. Les investissements concernés par cette loi sont l’acquisition d’un logement neuf, la construction d’un logement, la transformation d’un logement, la réalisation de travaux et l’acquisition d’un logement non achevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *