L’isolation des combles, une étape incontournable pour un confort thermique et des économies d’énergie

Qu’il s’agisse de combles perdus ou aménagés, l’isolation des combles pour des constructions neuves ou en phase de rénovation est une étape indispensable pour assurer votre confort thermique toute l’année et réduire la facture de chauffage à moindre coût.
En effet, les combles sont en hiver la surface qui est à l’origine des plus importantes pertes calorifiques dans une habitation malheureusement mal isolée avec 30 % des pertes de chaleur. En été, c’est la surface qui subit le plus le phénomène d’ensoleillement.

La pose de l’isolant dans les combles est relativement simple sur le principe. Les matériaux utilisés ont l’avantage de s’adapter à toutes les toitures grâce à leurs différentes formes à savoir en rouleaux, en panneaux ou tout simplement en vrac.

Faire appel à un professionnel

Il est cependant préférable de faire appel à un professionnel qualifié pour obtenir des conseils et trouver le meilleur rapport qualité / performance / prix dans le choix de l’isolant. Il existe en effet plusieurs types d’isolant. Certains sont d’origine minérale comme la laine de verre ou la laine de roche. D’autres sont d’origine végétale comme la laine de coton, la laine de bois, la ouate de cellulose ou le chanvre. Il existe également des isolants d’origine animale comme la laine de mouton ou les plumes.
Il apportera son expertise pour proposer l’offre la mieux adaptée et réalisera les travaux dans les règles de l’art.

Il est enfin indispensable de recourir au service d’un professionnel de l’isolation des combles pour éventuellement bénéficier de diverses aides financières pour la rénovation énergétique dans la maison afin de diminuer le coût des travaux (primes dans le cadre des certificats d’économies d’énergie, crédits d’impôts, pacte énergie solidarité …).

Il veillera à respecter des règles incontournables pour avoir une efficacité optimale de l’isolation de sa maison et atteindre les résultats attendus avec principalement la réduction des factures de chauffage de l’habitation.

Respecter les critères de performances

Pour l’isolation des combles dans une construction neuve, il convient de respecter les exigences de performance fixées par la nouvelle réglementation thermique RT2012. Le coefficient de résistance thermique doit être de 8m² K/W.
S’agissant d’une rénovation énergétique dans la maison, faute de dispositions légales, il est préférable de se référer aux critères permettant de bénéficier du crédit d’impôt avec 7m² K/W pour une isolation du plancher des combles perdus et de 6 m² K/W pour les rampants de toiture et les plafonds de toiture.

Prévoir une ventilation

Dans le cadre de ces travaux d’isolation, Il est indispensable de prévoir une ventilation des combles perdus ou aménagés particulièrement efficace en période estivale pour éviter une sensation d’inconfort thermique. La mise en place d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) permettra d’éviter l’accumulation de chaleur et de rafraîchir les combles.

Isoler les combles avant de changer de type de chauffage

Il est important d’isoler au préalable les combles avant de changer de système de chauffage. En effet, les besoins thermiques vont être réduits suite à ces travaux. Une étude de dimensionnement (faite par un professionnel de préférence) va permettre de prévoir le mode de chauffage le mieux adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *