Comment réduire les dépenses pour son logement quand on est propriétaire ?

Le statut de propriétaire oblige à assumer non seulement le coût de la possession de la maison, mais devez tenir compte aussi des taxes foncières, de l’assurance (facultatif), de l’entretien de votre logement, des réparations de vos équipements… pour ne citer que ceux-là.  A part solliciter un syndic bénévole, qu’avez-vous à faire ? Comment devez-vous procéder pour réduire vos dépenses et obtenir un peu plus de pouvoir d’achat ?

Évaluez votre revenu mensuel

En tant que propriétaire d’un logement, vous êtes tenu d’effectuer quelques dépenses s’avérant indispensables pour votre épanouissement. Il y a des dépenses liées à votre logement qui représentent des charges fixes alors que d’autres, bien que dispensables s’avèrent incontournables. Si vous avez besoin d’un guide ou d’une orientation, n’hésitez pas à consulter un syndic bénévole. Il représente le syndicat des copropriétaires et saura vous guider dans la gestion de votre copropriété.

Notez que lorsqu’une banque décide de vous octroyer un prêt/crédit immobilier, elle ne vous prête que pour 30 à 33 % de votre revenu mensuel. Vous avez donc obligation de vous fixer un objectif : ne jamais dépasser les 30 % en termes de dépenses mensuelles sur votre logement. Le cas contraire ne vous serait pas profitable. L’immobilier vous intéresse, découvrez des informations pratiques en consultant le site Immoz Info.

Trier les contrats/offres

Les copropriétés ont chacun leurs besoins divers. Vous devez donc en tant que potentiel propriétaire être en mesure d’adapter les contrats à vos exigences. Certains points d’un contrat proposé peuvent s’avérer inutiles ou moins importants. Vous pourrez donc les remplacer par des interventions beaucoup plus ponctuelles selon votre gré.

N’oubliez surtout pas de résilier les contrats concernés à échéance. Pour éviter tout désagrément, il est recommandé de recourir à un syndic bénévole.

Faites des économies sur l’énergie

Ici, la première chose est de faire jouer la concurrence entre les divers opérateurs d’énergie disponibles dans votre région. L’électricité peut vous coûter très cher si votre opérateur n’est pas le mieux adapté pour votre budget.

En résumé, savoir choisir votre opérateur d’énergie vous permettra de réduire d’environ 10% vos factures d’électricité.

Pour ce qui concerne vos appareils électroménagers, les faire tourner pendant les heures creuses est idéal. Qu’il s’agisse d’une machine à laver, d’un lave-vaisselle, d’un sèche-linge, ou d’un aspirateur, vous réaliserez d’énormes économies en les faisant marcher entre 10 h du soir et 6 h du matin.

L’assurance

Lorsque vous souscrivez une assurance et que cette dernière a besoin d’être renouvelée, vous n’êtes pas tenue de la reconduire ou de toujours opter pour le même assureur. L’idéal est de consulter d’autres assureurs et d’opter en fin de compte pour celui qui propose le meilleur rapport qualité/prix.

Pourquoi un syndic bénévole ?

Pour une copropriété, le syndic bénévole est indispensable. En principe, sous le régime de la copropriété, le syndic est une nécessité. Désigné par l’assemblée générale des copropriétaires, il est chargé de :

  • Effectuer les obligations administratives et comptables,
  • Assumer la mise en œuvre de l’ensemble des travaux nécessaires à l’entretien de l’immeuble,
  • Convoquer et tenir les assemblées générales.

À la différence du syndic professionnel, le syndic bénévole a simplement une rémunération largement inférieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *