Investissement immobilier : les bons plans pour investir en 2018

La pierre reste un investissement sûr et apporte plus d’avantages à long terme, car plus un bien dure dans le temps, plus sa valeur augmente. Si 2017 a été marquée par un taux d’intérêt relativement bas, une petite hausse est prévue pour 2018, même si elle restera modérée. Réaliser un investissement immobilier cette année ne sera donc pas décevant, à condition de faire les bons choix et de suivre les conseils de professionnels dans le secteur.

Marché de l’investissement immobilier en 2018

Le marché de l’investissement immobilier en 2017 a été marqué par la baisse considérable des taux d’intérêt. Si en début d’année, une légère hausse a été constatée, elle a été très vite dissipée et effacée au mois d’avril. La baisse s’est ensuite installée, mais n’a pas pour autant atteint les taux historiquement bas de l’année 2016. Le taux moyen durant les deux derniers mois de l’année a été ainsi respectivement de 1,54 % et 1,32 %, si au début de l’année il était encore à 2,04 %. Les investisseurs ont profité pleinement de cette baisse des taux d’emprunt. Sans grande surprise, on a constaté une hausse considérable des ventes, notamment dans l’immobilier ancien, qui a connu une forte croissance. Cette situation a également eu une répercussion sur les prix, qui se sont envolés.

Même s’il y a eu une forte baisse des taux d’intérêt sur l’année passée, les investisseurs restent tout de même vigilants. Cependant, la situation de l’investissement immobilier devrait ne pas connaître de variations considérables. Les observateurs annoncent une hausse, mais qui sera modérée, au vu de la reprise de l’inflation, qui reste assez lente. La politique de la Banque centrale européenne soutiendra également cette lenteur puisqu’elle compte maintenir un taux directeur au plus près de 0. La reconduction des dispositifs tels que le PTZ et la loi Pinel ne fera qu’augmenter les ventes, la volonté d’acheter s’étant renforcée chez les futurs investisseurs.

Investir dans l’immobilier locatif : les solutions

Parmi les secteurs qui demeurent attractifs, il y a l’immobilier locatif. Avec un taux d’intérêt toujours bas, le contexte socio-économique qui s’améliore, le désir de certains acteurs majeurs de maintenir la tendance à la hausse de la vente, l’investissement dans l’immobilier locatif ne peut qu’être favorable. Mais il est important de faire les bons choix pour obtenir une bonne rentabilité. Voici donc quelques recommandations qui vous seront utiles :

  • Le choix d’investir sur un marché que vous connaissez : avec cette baisse, ce ne sont pas toutes les propositions alléchantes qui sont rentables. En investissant sur un marché que vous connaissez, vous réduisez considérablement les risques. Cependant, cela inclut d’évaluer s’il y a une bonne rentabilité. Il est plus judicieux d’investir près de chez vous pour éviter de faire de longues distances et manquer les informations importantes, notamment la situation de l’investissement sur place.
  • Préférez les quartiers populaires pour avoir une bonne rentabilité. Le taux d’occupation sera plus élevé avec une optique sur le long terme. Il y a plus de risques à investir dans les quartiers Certes, votre bien sera mieux valorisé, mais le manque de locataire et la durée de l’occupation sont de vrais obstacles, entraînant une faible rentabilité.
  • Réalisez un investissement immobilier clé en main. C’est la solution idéale si vous manquez de temps ou que les travaux de rénovation ne sont pas vraiment votre domaine. La société de Mickael Zonta accompagne les investisseurs dans leurs projets. Les retours sont excellents et les témoignages nombreux.

Les prévisions pour 2018 promettent une bonne année sur le secteur de l’immobilier, surtout avec la reconduction de la loi Pinel pour 4 ans, soutenant largement l’investissement locatif. Plusieurs villes demeurent intéressantes pour investir cette année, comme Bordeaux, Rennes, Montpellier, Nantes, Lyon ou Toulouse.

Investissement immobilier dans l’ancien

Le volume de vente dans l’ancien a connu une hausse considérable sur l’année 2017. En Ile-de-France par exemple, la hausse a été de 15,1 % jusqu’en fin septembre. Mais si l’investissement immobilier demeure intéressant pour cette année, il faut respecter certaines règles afin de rentabiliser à long terme :

  • Il faut miser sur un investissement locatif à long terme pour atteindre deux objectifs à la fois, c’est-à-dire gagner en rentabilité et valoriser votre bien immobilier.
  • Les petites surfaces sont aujourd’hui celles qui sont les plus rentables, car la demande est nettement supérieure à l’offre. Ce sont notamment le cas des Le rendement oscille autour de 5 à 7 %. Les villes qui abritent de grandes écoles et universités sont les plus attractives, mais il faut tout de même s’attendre à un changement assez fréquent de locataire.
  • Les deux pièces affichent également un bon rendement pour un investissement immobilier dans l’ancien. Elles attirent les couples et les familles. Le contrat de location est plus long, ce qui permet d’avoir une meilleure stabilité que pour les petites surfaces.
  • La sélection du bien, si vous désirez investir dans l’immobilier ancien, se fait également en fonction de sa situation, notamment la proximité avec les commerces et les services publics, les infrastructures qui y sont présentes, Le choix de la ville se fait, en outre, selon l’état du marché. Même s’il s’agit d’une grande agglomération et que le prix est très attractif, cela peut cacher un marché morose.
  • La durée de la location varie aussi si le bien immobilier acquis est vide ou meublé. Un bien immobilier ancien loué vide offre la possibilité de louer sur une assez longue période avec un bail minimum de 3 ans. Vous pouvez en bénéficier surtout sur les surfaces moyennes. Si votre bien est loué en meublé, le bail ne dépassera pas souvent une année. Pour les étudiants, il se réduit à 9 mois. Ce type d’offre est idéal pour une petite surface. Cependant, si dans la ville que vous avez choisie, la location saisonnière affiche une demande assez forte, il ne faut pas hésiter à louer une surface grande ou moyenne en meublé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *