L’investissement immobilier en Normandie : quelle ville choisir ?

Située sur le littoral de la Manche, au nord-est de Paris, la Normandie n’a pas pour seule ressource ses célèbres pluies, abondantes dans toute la région. En effet, ce très ancien territoire, rapidement rattaché au domaine royal de France au début du XIIIe siècle, est marqué par la présence d’une campagne verdoyante, mais également de pôles urbains et industriels d’importance, comme Rouen, Cherbourg, ou encore Le Havre. Il ne faut pas non plus oublier ses petites villes touristiques et balnéaires, lieux incontournables de villégiature au XIXe siècle. La Normandie offre ainsi de multiples possibilités aux particuliers désireux d’investir dans l’immobilier.

Prix immobilier : une vue d’ensemble sur la Normandie

La région se compose de cinq départements : la Manche (Cherbourg), le Calavdos (Caen), l’Orne (Alençon), l’Eure (Evreux), et enfin la Seine-Maritime (Le Havre, Rouen, Dieppe), qui présentent parfois de fortes disparités, à la fois entre eux, mais aussi entre grandes villes et petits pôles campagnards.

Parmi ces cinq territoires, l’Eure (27) ainsi que l’Orne (61), sont davantage ruraux, et affichent des prix logiquement inférieurs à ceux des trois autres départements. L’immobilier à l’achat est en moyenne de 1650 euros par mètre carré dans l’Eure, y compris à Évreux, où la location vous reviendra aux alentours des 11 euros/m². L’Orne, aux petites villes, se situe encore en-dessous, à 1140 euros/m² à l’achat, et 8/m² pour la location. La ville d’Alençon est parfaitement accessible, et vous n’aurez pas à dépenser outre-mesure pour vous y installer (1275 euros/m² pour l’achat, 9,3 euros/m² maximum à la location dans le centre-ville).

D’après un rapport cité par ouest-france , il n’existe actuellement pas de flambée des prix en Basse-Normandie (Calvados, Orne et Manche inclus), avec une augmentation maximale de 0,9 % en 2018. Le Calvados affiche cependant les prix les plus élevés de la région, particulièrement à Caen, Honfleur ou Ouistreham, où l’immobilier s’élève facilement à plus de 2500 euros/m² à l’achat, et même à plus de 3500 dans une station balnéaire historique comme Trouville-sur-Mer (jusqu’à 4400 euros/m² en appartement). Enfin, la Seine-Maritime (76), pourtant plus urbaine, propose des tarifs plus avantageux, et mis à part dans les quartiers anciens de Rouen, la moyenne de 2000-2200 euros/m² à l’achat ne sera jamais dépassée.

Comment trouver une offre de qualité en Normandie ?

Après ce rapide aperçu de la situation immobilière dans la région, vous serez peut-être intéressé(e) par l’acquisition ou la location d’une maison, dans l’un des 5 départements cités ci-dessus.

Vous pouvez passer par des sites de réservation en ligne, comme Seloger.com, mais aussi miser sur une offre professionnelle, à l’image de l’agence Torigini (torigni-immobilier.fr). Cette dernière, ouverte en 2002 dans le département de la Manche (50), saura vous accompagner dans votre démarche, et vous propose des maisons ouvertes à l’achat dans son secteur d’activité, mais aussi dans les départements limitrophes. La plupart de ces bâtiments sont des demeures anciennes, de taille modeste ou raisonnable, ce qui limite de fait leur prix d’achat. Il vous est par exemple possible de dénicher une maison 4 pièces avec terrain, pour 75 000 euros environ, une offre représentative du côté « bon marché » de certaines communes normandes.

Inversement, si vous êtes en quête d’une maison haut de gamme, de biens de prestige, une agence telle que biens de prestige saura vous diriger vers des résidences de premier choix, notamment au Havre. Le site de l’agence vous propose des demeures de type « petit manoir », voire château, mais également des bâtiments disposant de locaux et espaces de stockage.

Pour votre information, sachez que la plupart des offres de lamaisondeluxe.com en Normandie se situent aux alentours de 700 000 à 900 000 euros, et parfois plus d’1.5 million d’euros, quand il s’agit de demeures particulièrement prestigieuses, à l’image d’un château de campagne situé près de St Germain du Corbéis, dans l’Orne, avec ses 12 pièces et une surface habitable de 600 m². Une proposition qui ne manquera pas de retenir l’intérêt des plus fortunés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *