Loyers impayés : quelles solutions pour les récupérer ?

Du jour au lendemain, il arrive que des locataires ne payent plus du tout leur loyer. Heureusement il existe plusieurs solutions pour récupérer les loyers impayés, mais quelles sont-elles ?

Parlez à votre locataire

Dans un premier temps, vous pouvez opter pour la solution la plus facile et la moins éprouvante. Il suffit de contacter le locataire par mail ou téléphone pour savoir ce qu’il en est. Avec de la chance, ce simple contact résoudra de suite les problèmes. Si rien ne change, vous pouvez alors lui envoyer une relance via une lettre recommandée avec accusé de réception afin d’être sûr qu’il reçoive bien votre rappel. N’oubliez pas de préciser que vous souhaitez récupérer le loyer dans les semaines qui suivent.

Prenez contact avec le garant

Si après votre relance, le locataire ne veut toujours pas payer, vous pouvez récupérer le loyer par l’intermédiaire de sa caution. Avertissez son garant que le loyer n’a pas été payé afin qu’il vous règle la somme due. Si vous avez choisi une caution solidaire, vous n’êtes pas obligé de passer par le locataire mais vous pouvez vous adresser directement au garant. Si vous n’avez aucun retour de ce dernier, comme pour le locataire, envoyez à lui aussi une lettre recommandée avec accusé de réception pour non paiement. Attention, si vous n’avez pas de caution solidaire mais juste une caution simple, il faudra faire intervenir un huissier.

Informez la CAF

Pour récupérer un loyer impayé, vous avez la possibilité de passer par la Caisse d’allocations familiales (CAF) dans le cas où votre locataire percevrait des aides au logement. Si celui-ci n’a pas réglé deux mois de loyer, vous pouvez prévenir la CAF qui mettra en place une action de tiers payant qui consiste à vous verser les allocations du locataire sur une période de 6 mois. Cette durée lui donnera l’occasion d’étaler le montant qu’il vous doit afin de faciliter son remboursement. La CAF peut également recourir au Fond de solidarité pour le logement (FSL) pour aider à éponger la dette. Ainsi, une petite partie du loyer sera remboursée chaque mois par l’organisme.

Profitez de votre assurance

Si vous avez souscrit à une assurance de loyers impayés, c’est l’occasion de la faire entrer dans la partie. La Garantie de Loyers Impayés (GLI) remboursera les mois qui n’ont pas été payés par le locataire ainsi que les charges locatives. C’est une assurance qui peut aussi intervenir pour d’autres sinistres comme la dégradation du logement. Enfin la garantie de loyers impayés paye également divers frais comme ceux liés aux huissiers ou encore aux contentieux.

Rendez-vous devant les tribunaux

En dernier recours, si aucune des solutions précédentes n’a marché, vous n’aurez pas d’autre choix que de recourir à la justice pour récupérer vos loyers impayés. C’est une procédure de longue haleine et qui vous coûtera une certaine somme, notamment pour demander les services d’un avocat. Il faut donc bien réfléchir avant d’opter pour cette décision qui risque de ne pas être rentable si vous voulez vous faire rembourser un seul mois. Si vous choisissez de continuer la procédure, le tribunal d’instance interviendra pour résilier le bail et vous aurez donc le pouvoir de faire expulser le locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun mot-clé n'est liée avec Loyers impayés : quelles solutions pour les récupérer ?.